Important GUS info

Global Underscore 2018 (date TBA)

Global Underscore 2017
Saturday, June 24, 5:00-9:00 pm (Estonia, UTC+3, GMT+3)
10:00 am-2:00 pm (New York City, ET)

Get the GUS 2017 Packet in 2 ways: PDF or:

GUS Packet google doc (without GUS 2017 MAPS) +
GUS 2017 MAPS google doc


Click HERE to find a GUS site to dance at!

BRUSSELS BELGIUM HARVEST

Hello the world,

21rst of June, 2015,
15 persons gathered in studio Hybrid,
in Molenbeek, Brussels, 
to dance the Global Underscore:

Sonia Gharbi,
Isabelle Quérijean,
Pierre Daugy,
Vincent Visca,
Lise Diez,
Mélanie Tandé,
Juliette Delaunay,
Charles Lemaire, 
Lydie Pire, 
Lénaïc Brulé,
Tommy Russo,
Lucie Mejia,
Bénédicte Moreau,
Marie Delens,
Pauline Lefebvre.

Thank you all (in Brussels and everywhere) for sharing this beautiful moment.

Attached, two drawings from the harvest.

See you all next year!

Pauline



Geneva Harvest

GUS 2015 Geneva Harvest final.doc

GLOBAL UNDERSCORE 2015 - GENEVA

21 June 2015
4–8 pm
Maison des Arts du Grütli, 3rd floor studio
Geneva, Switzerland 

with Nancy Stark Smith (facilitator) and Mike Vargas (music)

organized by Geneva CI Association (Elinor Radeff, Paola Gianoli, Wassim Fatouh, and others)

Participants:
Elinor Radeff, Wassim Fatouh, Alexandre Guex, Anne Expert, Christelle Boutoille, Claire Ginet, Corinne Fiechter, Danielle Marx, David Quint, Denis Dal Molin, Dominique Castelnau, Elinor Radeff, Eloise Deschen, Isabel Claus, Jean-Baptiste Meyer, Jesse Schnell, Julie Lamoine, Kazu, Laure Massias, Lou Sturm, Mafalda Ledo, Magaly Bourquin, Maren Sandmann, Mathieu Chappuis, Monique Kroepfli, Nathalie Baumann, Nazario Branca, Nina Hipp, Pamela Ranieri, Patrice Couillez, Peter Aerni, Raphaëlle Mozzi, Rahsan, Ronny Bourcy, Simona Dilu, Simon Wenger, Thea Rytz, Urs Bleuler, Urs Stauffer, Wassim Fatouh, Xavier Vasseur, Zina Freiburg


After many years of writing “Geneva” on the Facing List for Global Underscores from elsewhere, it was fun to finally BE HERE for one of them.

We gathered in a spacious upstairs studio in the Grütli arts building on a warm summery day in Geneva. Mike and I had just arrived from Spain on Friday and on Saturday we met with the Geneva team at a café in the nearby park to organize: the printing of the maps, the buying and making of the watermelon/lime/mint snack (I loved doing this!), the sound system, the technology, the art supplies, etc. 

We were surprised and extremely moved to learn that the hallways of the Grutli building were being used to house African refugees for the time being, as their limbo status was being sorted out by the government. A tall stack of mattresses (like from the Princess and the Pea story) towered at the end of each hallway, with a variety of small items left behind when the young men sleepily left in the morning by 9. Boxes of vegetables and food fixings were stashed in the lobby of the building for dinner meal prep. The contrast in their circumstances and those of us participating in the Global Underscore in Geneva were close and sharp and poignant, and we carried this into our practice. 

(The following week, during our workshop in Geneva, every morning I’d arrive to a hallway full of sleeping men. It was very quiet and peaceful. I would gingerly have to wake up whoever was sleeping in front of the studio door, who would groggily but graciously move their mattress elsewhere so we could get into the studio and start to clean and set up. One guy in particular was very kind and helpful in waking the deep sleepers. We never spoke—they were always gone by the time I got back out into the hallway after setting up the studio—but I coincidentally saw him on our last day as we were leaving. I gave him some cards of our dancing with a Thank You message written on the back. I wonder what they would have thought of our practice. I wonder how we might have connected if we’d have stayed longer.)

Back to the Global Underscore day: As we were setting up the studio, Wassim and Elinor were giving the talk-thru in the hallway (next to a meeting about and with the refugees) to a large group of contacters from many places in Switzerland, France, Italy, Germany, Portugal, Turkey, Japan, USA, and Mexico. They finished just as it was time to come in and begin the Global Underscore.

I always get so excited during the Arriving and Pow-Wow (name still in transition) phases of the Global Underscore. “We have a date with the world,” I think and say, as I watch the clock during our circle gathering, so as not to miss our opening facing—Strasbourg, France! Hello, Dani and others!

Mike had a special giant drum head—almost 3 feet in diameter—that we borrowed from Elinor’s house. What a great sound! Mike enjoyed integrating it into his menagerie of instruments for the occasion.

Below are a few Real-Time Harvest notes written during the Underscore on a computer table set up in the space, on which another computer was tuned to the Second Life Global Underscore site. Also below is an impressively fast and accurately typed transcript (thank you, Wassim!) of remarks made around the circle during the Sharing. 

As we got close to our appointment for the Stand facing Barnave, France, at the end of the Global Underscore, we hadn’t yet gotten around the circle for sharing and decided to “jump the frame,” and come back into the circle after our final Stand, to finish our Sharing. It relieved the tension and was fun to feel that although we were technically out of the frame of GUS15, we could stretch the frame to include our last comments. And THEN ring the bell.  DING DING DING!

Thank you so much, Brandin and Nancy, for coordinating another memorable Global Underscore for all of us!

Love, 
Nancy, Mike, and the Geneva GUS participants


REAL TIME HARVEST:

noisy outside, quiet inside

Wassim : Je danse aujourd’hui pour les requérants d’asile. Pour que leur pérégrination se termine et qu’ils trouvent un lieu d’accueil où ils seront acceptés et où ils construiront un foyer paisible.

Ignorant fragmentation of wisdom

A place to practice 
A practice to place
To elaborate space
Space of intuition 
Means of repulsion 
Explorate attraction 
Easy lines
Lifts you know
All means of practicing space
Space of spontaneity
You need all the flops
The vanity 
The experience
Big flopping machine

Une forêt d’êtres…humains?
À l’envers à l’endroit jusqu’à en perdre la tête et retrouver la parole du mouvement, du corps libre et joyeux

Alles was kommt, alles was springt, alles was ist, alles was dampft, alles was nicht bleibt, alles was ver, alles was ent, alles was über, vor, war.

I kept meeting a woman, again and again, we didn’t even have a dance, we just met, and each time it felt like an old, close friendship, the happiness of feeling familiar, close belonging, love – and in fact, I don’t know this woman, I saw her for the first time today.


SHARING CIRCLE HARVEST:

Nancy : delightful coincidence  on the wall there were stripes of shadows and light : big moment, my eyes went outside and the mountains had the same stripes. That made me happy.

Elinor: j’ai beaucoup apprécié d’avoir une danse de contact issue du regard: amusant et intéressant. Surprenant.

Simon : J’ai adoré la musique. J’avais peur mais j’ai adoré. Merci. J’ai aussi adoré notre jeu sur le radiateur. J’ai aussi appris aujourd’hui à savoir si une personne accepte de danser avec moi ou non. Conscient des petits signes.

Kazu : Je pense que je ne dois pas réfléchir. Pas de but, on partage simplement. Simple. Simple. 

Isabelle : La pastèque était très bien. Une chose vécue, il y a de la forme, de l’espace, c’est bon et c’est partageable. Ca va bien avec la menthe. Il y a des montagnes derrière. Expérience c’est celle de la durée. Partager avec quelqu’un dans l’espace. 

Raphaëlle : J’ai regoûté avec l’underscore à la matière. Une belle matière à danser. Ça me donne de l’énergie et j’ai beaucoup aimé cette matière (en rapport avec ce qui se passe dans le bâtiment (requérants))

Eloise : Passé par plein d’esprits différents. Ce qui m’interpelle c’est qu’il y a beaucoup de temps et à la fois pas assez. On ressent l’énergie et un feeling. J’aurais aimé dansé avec d’autres personnes.

Dominique : Merci pour la pastèque et l’expérience. J’ai savouré prendre le temps avec moi-même et avec les autres. Merci pour cette qualité. 

Mafalda : Il y a eu un moment magique surprise par la musique, je me suis arrêtée et j’ai vu tout le monde WOW. Tout le monde était beau, belles couleurs. Ca a allumé quelque chose en moi.

Monica : I enjoyed being playful. Thank you ! Joué avec tout le monde. Je n’ai pas eu l’occasion de connecter avec tout le monde. Pas avec Nancy. 

Christelle : J’ai passé un très bon moment. Merci.

Julie : Je suis heureuse d’avoir partagé ce moment avec vous. Apprécié les couleurs. Les dégradés. La délicatesse et la danse avec Urs. 

Lou : J’ai aimé de sentir le groupe connecté et très ouvert. Danser à deux mais ça changeait souvent.

Danielle : J’ai eu plaisir à regarder aussi dans la présence. J’ai beaucoup apprécié le silence à la fin d’une manière savoureuse.

Ronni : J’ai eu l’impression de jouer aussi tout l’après-midi et aussi d’être dans le grazing ou short engagement. More playful. J’ai voyagé. Très ludique. 

Magaly : J’ai eu beaucoup de plaisir et apprécié d’avoir le temps. Le silence aussi. D’être dans la présence, le regard sans parler. Se parler autrement. Très agréable. 

Clair : J’ai aimé la synchronicité des engagements et des désengagements aussi. Merci beaucoup.

JB : J’ai apprécié la musique. Elle s’intégrait dans la danse. Des moment amusants, notamment quand Mike a chanté. J’ai beaucoup ri à l’intérieur.

Simon : I liked a lot the compositions in space. Strong connections and moments. Thank you for the sounds Mike.

Monique: deux mots: Précipice et débris. 

Nathalie: j’ai eu beaucoup de gaps mais je les ai aimés. Merci pour la musique.

Corinne : Merci à Nancy d’avoir organisé la jam. Assez fou car on était nombreux et il y avait une entente.

Patrice. Apprécié la fluidité entre le groupe et les individus. Apprécié la musique et les différents rythmes.

Alex : Moment très fort avec la small danse et la connexion. Je me sens un peu confus. Beaucoup de couches, les gens que je connais. De sentir les autres underscore en même temps, c’était fort !

Anne : J’ai aimé la petite danse vers Strasbourg et ouvrir mon regard vers la montage en pleine danse. 

Maren: I was wondering what the connexions made to me. I remembered them at the beginning but then I forgot. The music was quite strong.

Matthieu: J’ai beaucoup aimé les jeux qu’il y a eus et les différents rôles qu’il y a eu dans ces jeux. Merci!

Simona : Thank you Nancy and Mike for the music and to all of you.

Peter: J’avais l’impression d’un corps très grand. Merci.

Théa : I was very touched by the faces at the beginning and I felt connected in a light way. I kept meeting Clair. It felt familiar even if we didn’t know each other. I felt happy with this connection. 

Nazario: J’ai eu une très belle danse avec une personne et au moment où je suis sorti de ce duo et quand j’en suis sorti j’ai vu le groupe et c’était un grand moment.

Onkar : J’avais peur de la durée. Premier underscore. Peut-on faire plus long ? 

Urs : Quand je regardais au début les visages, les gens que je connais, je les reconnais mais sans plus mais les gens que je ne connais pas, je les découvrais à travers leurs visage. Content d’avoir eu tellement de gens que je ne connaissais pas.

Sandra : Il y avait le thème de la maison car je viens d’ici mais je n’y habite plus. Je fais du contact dans le monde ailleurs mais plus ici. Ca a bouclé la boucle.

Laure : Pour moi beaucoup la question de l’observation. Très proche de l’idiot bouton. Parfois c’était avant parfois après. Beaucoup de liens avec les sens qui venaient de l’extérieur. 

Wassim :  moi aussi j’ai vu la belle coïncidence des rayures sur le mur qui formaient l’image de barreaux d’une cage et Nancy et Christelle étaient toutes deux contre le mur et contre ses barreaux et elles faisaient des gestes de battement d’ailes d’oiseaux et à un moment elles ont pris leur envol hors de la cage. Je ne sais pas si c’était conscient mais c’était très beau. J’ai eu de très belles danses avec quelques personnes. 

Nancy : C’était un espace perméable. Merci à tous de venir improviser et danser tous ensemble. 

DING DING DING…

GENEVA PHOTOS